Le service Retraite

Imprimer

 

 Le service retraite


La retraite, dernière étape du parcours professionnel

Présent à tous les stades de la carrière des agents de la fonction publique, c’est tout naturellement que le centre de gestion assure un rôle clé pour préparer et mettre en œuvre la dernière étape de leur parcours professionnel : la retraite des fonctionnaires.

Les prestations du service Retraite, outre une mission générale d’information et de conseil, concernent majoritairement les agents stagiaires et titulaires relevant du régime spécial de sécurité sociale. Ces agents sont affiliés à la CNRACL (Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales) pour leur retraite de base et au RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) pour leur retraite complémentaire. Il s’agit à ce jour des agents travaillant au moins 28 heures hebdomadaires.

Il revient à l’employeur de gérer, outre le compte retraite de l’agent, le dossier de liquidation de leur pension.


Le centre de gestion
conseille et guide les collectivités dans la gestion des dossiers CNRACL,
et/ou procède au traitement de ces dossiers, sur demande de la collectivité.

Les dossiers de retraite des agents relevant du régime général de sécurité sociale ne sont pas traités par le centre de gestion.  Il s’agit des agents non titulaires et des agents stagiaires et titulaires travaillant moins de 28 heures par semaine. Ceux-ci sont affiliés à la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail) pour leur retraite de base et à l’IRCANTEC (Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l'Etat et des Collectivités publiques) pour leur retraite complémentaire.

C’est à l’agent, et non à l’employeur, qu’il revient de traiter le dossier de liquidation de pension auprès de la CARSAT.*

*Sous réserve de modification suite au projet de réforme des retraites en cours

 

Le partenariat avec la CNRACL

La retraite d'un agent se prépare dès son recrutement, par son affiliation à la CNRACL


S'il revient à l’employeur public d’informer et de guider son agent au travers d'une règlementation en perpétuelle évolution, il n'en demeure pas moins que l’agent doit être actif dans la préparation de sa retraite.

Afin d'assister les collectivités territoriales dans les différentes étapes qui conduiront jusqu'à la liquidation de la pension, le CDG71 a signé une convention de partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations.

Ainsi, le service retraite du CDG71 assure le relais avec la CNRACL, il assiste les collectivités territoriales ayant conventionné avec le CDG71, ainsi que les actifs, sous la forme de prestations et pour une double mission :

  • Information et accompagnement personnalisé,
  • Intervention sur les dossiers adressés à la CNRACL : simulation, liquidation, demande d’avis préalable, qualification de compte individuel retraite après conventionnement avec le CDG.

Informations et renseignements :

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos prestations à destination des employeurs territoriaux

Demande d’avis préalable

La demande d’avis préalable permet d’obtenir l’avis de la CNRACL quand la date d’ouverture des droits à pension est incertaine au regard du motif de départ spécifique demandé (carrière longue, catégorie active, fonctionnaire handicapé).

L’avis préalable (écrit) délivré par la CNRACL permet ainsi de confirmer à l’agent la possibilité ou non de départ à la date envisagée, ainsi que le montant de la retraite.

C’est donc spécialement intéressant pour vérifier le respect des conditions fixées pour les différents dispositifs de départ anticipé. Son usage est conseillé, voire indispensable, en particulier dans les cas suivants :

  • fonctionnaire handicapé,
  • catégorie active.

Un certain nombre de pièces justificatives sont demandées pour permettre l’étude du dossier, et peuvent en bloquer l’instruction quand elles sont manquantes.

Le service retraite, missionné par l’employeur pour une demande d’avis préalable, se charge pour le compte de celui-ci des démarches à accomplir auprès de la CNRACL.

Un dossier de « demande d’avis préalable » peut être présenté à la CNRACL  dans les 12 mois précédant la date de radiation des cadres envisagée. Pour laisser un temps d’instruction à notre service, il convient de le solliciter entre 12 et 6 mois avant cette date.

Lien vers fiche presta

Qualification du Compte Individuel Retraite (QCIR)

Le service Qualification des Comptes Individuels Retraite  est ouvert à tous les employeurs, en accès libre, mais aussi sur la base de campagnes annuelles organisées « par cohorte »  par la CNRACL.

En effet la CNRACL organise chaque année une campagne de QCIR portant sur tous les agents qui atteindront, durant l’année suivant la campagne, respectivement 55 et 60 ans.

Ces campagnes imposent aux collectivités employeurs concernées, de vérifier, compléter et corriger les CIR des agents cibles, mis à disposition dans le portefeuille Qualification des Comptes Individuels Retraite de la plateforme Pep’s.

La QCIR peut également relever de l’initiative de l’employeur, désireux de faciliter la gestion des futurs dossiers de liquidation : ceci est recommandé entre 5 ans et 12 mois avant la date de départ à la retraite envisagée, même si l’agent concerné n’est pas visé par la campagne annuelle en cours.

Dans le cadre de cette démarche, la CNRACL vérifie et valide le dossier, en cristallisant les périodes de carrière de l’agent : celles-ci ne seront plus modifiables dans les dossiers de simulation ou liquidation, ni remises en question par la suite.

 

AVANTAGES DE LA QCIR POUR L’EMPLOYEUR ET POUR L’AGENT

    • amélioration de la qualité des données pour les actifs, notamment celles des documents du droit à l'information,
    • sécurisation et fiabilisation du CIR
    • permet d'éviter les incertitudes liées au départ à la retraite.
    • permet d'anticiper et de faciliter la liquidation ;
    • dispense l’employeur de fournir au moment de la liquidation les pièces justificatives déjà transmises.

 

En outre, la QCIR peut donner lieu à liquidation automatique (sans intervention d’un gestionnaire de la CNRACL), ce qui permet une attribution des droits quasi-immédiate, sans transmission des dernières pièces justificatives habituellement demandées.

C’est pourquoi la CNRACL encourage vivement les employeurs à recourir à la QCIR, et envoie régulièrement des «  flashs infos » à ce sujet.

voir flash d’info de septembre 2020 sur notre site METTRE UN LIEN

Or cette démarche peut s’avérer délicate, car elle est l’occasion de révéler les éventuelles erreurs ou informations manquantes qui font obstacle à la pleine reconnaissance des droits de l’agent. L’employeur devra alors effectuer toutes les reprises nécessaires, et pour ce faire récupérer les éléments et documents à intégrer.

Il est donc recommandé d'utiliser ce service entre 5 ans et 12 mois avant la date de départ à la retraite envisagée, même si l’agent n’est pas ciblé par la campagne annuelle en cours.

Le service retraite, missionné par l’employeur pour une QCIR, se charge pour le compte de celui-ci des démarches requises pour la fiabilisation de CIR des agents concernés : il identifie et qualifie les erreurs, et accomplit les formalités de reprise nécessaires.

Lien vers fiche presta

Simulation de calcul

La simulation de calcul est une étude anticipée des droits à la retraite sur la base d’une carrière acquise ou projetée à une date de radiation des cadres souhaitée.

Préalable à la liquidation, la simulation de calcul est une aide à la décision qui guide  de l’agent pour fixer la date de départ souhaitée : elle permet d’obtenir une simulation du montant de sa pension CNRACL pour différentes dates de départ, et d’affiner ainsi son projet personnel de fin de carrière.

Ce service s’utilise pour :

    • Vérifier que les conditions sont réunies dans le cadre des départs anticipés pour carrière longue, ou déterminer la date d’ouverture possible de ce droit,
    • estimer le montant de la pension à la date de départ envisagée,
    • estimer la date d’obtention du taux plein pour les pensions normales.

Le service retraite, missionné par l’employeur pour une demande de simulation de calcul, se charge pour le compte de celui-ci des démarches à accomplir auprès de la CNRACL.

La simulation de calcul peut se faire à tout moment, sur le site de la CNRACL, mais est davantage préconisée entre 12 et 6 mois avant la date de radiation des cadres prévue ou envisagée. Pour laisser un temps d’instruction à notre service, il convient de la solliciter entre 12 et 8 mois avant cette date.

Les résultats obtenus, ainsi que le décompte provisoire consécutif, restent des données indicatives, n’engageant pas la CNRACL, qui ne procède pas à l’étude des dossiers de simulation.

Lien vers fiche presta

Liquidation de pension

Le bénéfice de la pension de retraite est subordonné à la présentation d’une demande par l’agent concerné. Excepté le cas spécifique de la limite d’âge, c’est effectivement l’agent qui fait le choix de la date à laquelle il demande à faire valoir ou non ses droits à la retraite.

Celui-ci doit présenter sa demande écrite à son employeur 6 mois au minimum avant la date souhaitée pour son admission à la retraite.

L’employeur a l’obligation d’instruire le dossier de liquidation de pension de l’agent CNRACL, et de l’envoyer à la caisse des dépôts, via la plateforme Pep’s, au minimum 3 mois avant la date effective de radiation des cadres (dans le cas des pensions normales et carrières longues).

Si l’employeur a anticipé le départ à la retraite de son agent dans l’année qui précède la date de celui-ci, la confection du dossier de liquidation de pension sera facilitée.

Il aura en effet retracé de manière exhaustive la carrière de l’agent et réuni les actes de gestion attestant des étapes et évènements susceptibles d’affecter le droit à pension : stage, titularisation, reclassement, changement de temps de travail, arrêts maladie, disponibilité, NBI, mutation, détachement....

En revanche si la carrière de l’agent est incomplète, il y aura lieu de rassembler et d’intégrer l’ensemble des éléments manquants. Pour cela, le dernier employeur devra éventuellement se mettre en relation avec le/les précédent(s) employeur(s) de l'agent afin d'obtenir les informations manquantes.

En confiant cette prestation au service Retraite du CDG, l’employeur se décharge de toutes ces formalités complexes et chronophages. Dans ce cas, la demande doit impérativement nous parvenir au minimum 6 mois avant la date de départ à la retraite envisagée. Il convient donc d’anticiper ce planning en amont avec l’agent.

Lien vers fiche presta


Nous Contacter...

CDG71
 Service Retraite 
6 rue de Flacé
71018 MACON CEDEX

  • Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tél. 03 85 21 19 19