Concours & Examens

Imprimer

 

Afin d’assurer le principe d’égalité d'accès aux emplois publics, le recrutement dans les collectivités territoriales (mairies, intercommunalités, conseils départementaux et régionaux, etc.) se fait principalement par concours quel que soit le métier.
L’accès à la fonction publique territoriale se fait en principe par voie de concours. La réussite à un concours nécessite de respecter une démarche rigoureuse.

A la différence de la Fonction Publique d’État, la réussite à un concours ne permet pas un recrutement direct puisque les "collectivités territoriales s’administrent librement dans le cadre des Lois de la République". Le lauréat de concours est donc acteur de sa recherche de poste et répond aux offres d’emploi publiées par les collectivités sur la bourse de l’emploi en leur adressant une lettre de motivation et un curriculum vitae.

Capture décran 2021 07 15 102314

Les conditions d'inscription aux concours

Vous retrouverez toutes les conditions particulières d’inscription dans le calendrier des concours ou dans les brochures des concours.

Tout candidat à un concours de la Fonction publique territoriale, quel qu’il soit doit respecter les conditions générales suivantes :

  • Posséder la nationalité française où être ressortissant d’un Etat membre de l’Union Européenne
  • Etre en position régulière au regard des obligations du service national dont le candidat est ressortissant ;
  • Jouir de ses droits civiques
  • Ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions portées au bulletin n°2 du casier judiciaire ;
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

Les concours sont organisés selon trois modes d’accès :

Concours Externe  

ouvert aux candidats fonctionnaires et agents de droit public sous réserve de remplir certaines conditions d’ancienneté.

  Concours Interne ouvert aux candidats fonctionnaires et agents de droit public sous réserve de remplir certaines conditions d’ancienneté. 

 Concours de 3ème voie

 

ouvert aux personnes justifiant d'une activité professionnelle, ou de l'accomplissement d'un mandat de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale, ou d'une activité en qualité de responsable d'une association.

 

Les périodes d'activités professionnelles, de mandat électif local ou de responsable associatif ne peuvent être prises en compte que si pendant le même temps le candidat n'avait pas la qualité d'agent public (non titulaire ou fonctionnaire), de militaire ou de magistrat

Les dates des concours & examens

Chaque année, les centres de gestion fixent le calendrier d’organisation prévisionnel des concours.

Les concours sont ouverts en fonction des besoins en recrutement exprimés par les collectivités locales après recensement. Le calendrier des concours est un document avec des dates prévisionnelles d’organisations d’épreuves, publié sous réserve de modifications.

En effet, un concours peut être ajouté ou supprimé, des dates modifiées à l’appréciation et à l’initiative des autorités organisatrices. Ces changements ne sont susceptibles d’aucun recours de la part des candidats déjà inscrits ou ayant l’intention de s’inscrire.

Le déroulement des concours

  • Les 250 métiers de la Fonction publique territoriale sont répartis en filières (domaines d’activités) et en cadres d’emplois (ensembles de métiers).
    Pour chacun, les concours sont organisés en fonction de la nature de l’emploi.
  • Vous retrouverez le contenu des épreuves de chaque concours dans les brochures des concours.
  • Le concours se déroule généralement en deux phases :
    une phase d'admissibilité (le plus souvent épreuves écrites), et une phase d'admission (le plus souvent des épreuves orales et/ou pratiques, et éventuellement facultatives).
  • La nature et la durée des épreuves sont différentes d'un concours à un autre. Dans la plupart des cas, un programme est fixé par les textes. La connaissance de ce programme apparaît alors indispensable pour préparer efficacement les épreuves. Il peut s'agir à titre d'exemple, d'une épreuve écrite de 3 heures ou d'un entretien de 15 minutes avec un jury.
  • Les épreuves écrites sont anonymes et font l'objet d'une double correction.
  • Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par un coefficient. Toute note inférieure à 5 sur 20 à l'une des épreuves obligatoires d'admissibilité ou d'admission entraîne l'élimination du candidat.
  • Un candidat ne peut être admis si la moyenne de ses notes aux épreuves est inférieure à 10/20 après application des coefficients correspondants.
  • Tout candidat qui ne participe pas à l'une des épreuves obligatoires est éliminé.
  • Le jury est souverain. Il détermine la liste des candidats admissibles et des candidats admis, après avoir procédé à l'examen des résultats des candidats.
  • Le jury n'est pas tenu de pourvoir l'ensemble des postes ouverts au concours.

Consultez les fiches concours et examens professionnels :

Elles présentent les fonctions occupées dans les collectivités territoriales, ainsi que la nature et le programme des épreuves des concours et examens professionnels de chaque cadre d’emploi.

Accéder sans diplômes aux concours de la Fonction Publique Territoriale

Même si la condition de diplôme est presque systématique pour pouvoir candidater à un concours de la Fonction Publique Territoriale, il est parfois possible d'y accéder lorsque l'on ne possède pas les titres et diplômes recquis de prime abord. En savoir plus.

Personnes reconnues travailleurs handicapés : Types d’aménagement d’épreuve

Afin que les candidats reconnus travailleurs handicapés puissent concourir dans de bonnes conditions, un certain nombre de dispositions ont été prévues par le législateur, en fonction du handicap et du type d’épreuve. Pour ce faire le candidat concerné demande un aménagement d’épreuve lors de son inscription au concours. Un médecin agréé détermine la nature de ces aménagements (Tiers temps, aide d’un secrétaire, transcription du sujet en braille, etc.).

 


L’article 89 de la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 interdit les multi-inscriptions aux concours afin de réduire l’absentéisme et de faciliter la mise en relation des candidats avec les CDG.
Attendu pour la fin de l’année 2020, le décret n°2021-376 du 31 mars 2021 est paru au Journal Officiel du 2 avril 2021. Ce décret vient ainsi préciser les modalités de mise en oeuvre de la procédure visant à limiter l’inscription d’un candidat à un même concours organisé simultanément par plusieurs Centres de gestion, quelles que soient les modalités d’accès (externe, interne ou 3ème concours).

Consultez le communiqué de presse de la FNCDG