La fonction publique et les concours

Dernière modification le 20/10/2014

Les trois fonctions publiques[Sommaire]

Il existe 3 fonctions publiques en France .

La Fonction Publique d'Etat

(Environ 3 millions d'agents répartis dans les administrations d'Etat et les services déconcentrés de l'Etat) soit 49 % de l’emploi public

La Fonction Publique Territoriale

(Environ 1,7 million d’agents répartis dans les communes, départements, régions, communautés de communes, syndicats intercommunaux et établissements publics locaux) soit 32 % de l’emploi public .

La Fonction Publique Hospitalière

(Environ 900 000 agents répartis dans les hôpitaux et établissements publics de soins) soit 19 % de l’emploi public.

Les 3 fonctions publiques emploient près de 5,2 millions d’agents ( soit 20 % de la population active en France sur des métiers très variés.

Les employeurs de la fonction publique territoriale[Sommaire]

Une diversité d’employeurs :

Une diversité de domaines de compétences[Sommaire]

La mission des employeurs de la fonction publique territoriale est d’assurer un service public de proximité en étant à l’écoute des attentes des citoyens

A ces différents domaines de compétences correspondent près de 250 métiers.

Une organisation par domaine de compétences[Sommaire]

Pour répondre aux besoins des collectivités en matière de gestion des ressources humaines, 8 filières ont été créées regroupant des emplois d'une même famille.(voir tableau récapitulatif: filières et cadres d'emplois)

Intégrer la fonction publique territoriale[Sommaire]

Pour intégrer la fonction publique territoriale, le concours constitue le mode d'accès classique. Tous les concours et examens sont organisés depuis le 1er janvier 2010 par les Centres de Gestion.

A noter cependant que certains emplois (les moins élevés dans la hiérarchie de la fonction publique territoriale) sont accessibles par recrutement direct sur les grades de :

Pour ces 5 grades, sans même avoir réussi de concours, il suffit au candidat d’adresser une lettre de motivation et un CV détaillé à la collectivité qui recrute ou d’envoyer des candidatures spontanées. 

La réussite à concours de la fonction publique territoriale ne vaut pas recrutement : le lauréat est inscrit sur une liste d'aptitude valable 3 ans ( 1 an renouvelable 2 fois). Il appartient ensuite aux lauréats de rechercher un emploi par candidature spontanée ou en consultant les annonces publiées sur le site cap-territorial.fr

En effet, la réussite à un concours n'entraîne pas l'octroi automatique d'un poste. Les lauréats de concours doivent adresser leurs candidatures (CV et lettre de motivation) aux collectivités qui offrent un emploi correspondant à leur profil, afin d'être convoqués à un entretien de recrutement individuel.

S’inscrire à quel concours ?

Trois types de concours existent

Les concours externes 

Ils sont ouverts aux candidats justifiant de certains diplômes. Pour certains concours, il existe des dérogations aux conditions de diplômes, permettant l'inscription au concours. Les mères et les pères ayant élevé ou élevant aumoins 3 enfants et les sportifs de haut niveau peuvent être dispensés de diplômes. Cette dispense ne s’appliquent pas aux concours correspondant à des professions réglementées (professions médicales par exemple)

Le niveau d’études dépend de la catégorie hiérarchique dont relève le cadre d’emplois.

Chaque statut particulier précise ces conditions de diplômes. Il peut être exigé de posséder un diplôme d’un niveau minimum donné, correspondant à un des cinq niveaux (I, II, III, IV et V) de la classification retenue pour l’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Les concours internes

Sont ouverts aux fonctionnaires et agents publics justifiant sous réserve de position d’activité et d’une durée de service minimum dans la Fonction Publique.

Les concours de troisième voie

Il permet l’accès à certains emplois aux candidats justifiant de l’exercice, pendant une durée de quatre années au moins, d’une ou plusieurs activités professionnelles ou d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou de plusieurs activités en qualité de responsable d’une association. La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d’agent public.

S’inscrire à quels examens professionnels ?

Les examens professionnels sont ouverts uniquement aux fonctionnaires qui remplissent certaines conditions de grade et d'ancienneté. Ils permettent d'accéder à un grade ou à un cadre d'emplois plus élevé. A la différence des concours ouverts pour un nombre de postes déterminé, les examens professionnels sanctionnent l’obtention d’une moyenne ou d’un niveau minimum de points.

 Validation des acquis de l’expérience[Sommaire]

La V.A.E. est à distinguer de la reconnaissance de l’expérience professionnelle (R.E.P.) Alors que la REP concours ne permet que l’inscription à un concours de la Fonction Publique, la VAE permet à toute personne engagée dans la vie active de faire reconnaître son expérience (professionnelle ou non) afin d'obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle précis. La durée de l'expérience exigée est fixée à 3 ans au minimum et l'expérience doit être en rapport avec le contenu du diplôme. Les diplômes visés : tous diplômes, titres et certificats de qualification enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles et les diplômes délivrés par l’Etat Les démarches pour obtenir une VAE se font auprès de chaque administration dont relève le diplôme (exemple : pour un CAP ou BEP relevant de l'Education Nationale, le candidat devra contacter directement l’organisme concerné soit le Rectorat de l'Académie).

Reconnaissance de l’expérience professionnelle[Sommaire]

Depuis le 1er août 2007, le candidat peut bénéficier de la reconnaissance de son
expérience professionnelle (REP) en équivalence du diplôme requis pour le concours et qu’il ne possède pas. Les modalités d’application de cette nouvelle procédure, qui
valorise l’expérience professionnelle en lui permettant d’être considérée comme
équivalente à un diplôme pour passer un concours externe, figurent dans deux textes
de référence : le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de
diplômes ainsi que l’arrêté du 19 juin 2007 fixant la liste des concours et les règles de composition et de fonctionnement des commissions d’équivalences de diplômes,

Il est donc désormais possible de se présenter aux concours externes sans posséder le(s) diplôme(s) requis mais en faisant valoir son expérience professionnelle, seule ou en complément d’un autre diplôme.

Attention : ce dispositif de dérogation par équivalence de diplôme n'est pas applicable aux concours donnant accès à des professions réglementées dont l'exercice est subordonné à un diplôme faisant l'objet de mesures spécifiques de reconnaissance.

Il existe 2 procédures distinctes selon le type de diplôme requis pour se présenter au concours de la fonction publique territoriale :

Liste d’aptitude[Sommaire]

Chaque concours donne lieu à l'établissement d'une liste d'aptitude, d'une portée nationale, constituée par ordre alphabétique des candidats déclarés admis par le jury. L'inscription sur la liste d'aptitude ne vaut pas recrutement. Les autorités de nomination puisent librement dans ces listes les candidats au profil recherché. Il appartient aux lauréats de postuler aux offres d’emploi ,publiées dans la "Bourse de l'Emploi" en vous connectant sur CAP TERRITORIAL. Attention, l'inscription sur une liste d'aptitude reste valable pendant un an renouvelable deux fois. Il est impératif de faire la demande de renouvellement par courrier un mois avant le terme de la première ou de la deuxième année, auprès du CDG organisateur du concours.